Par définition la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) est la prise en compte sur une base volontaire des préoccupations sociales et environnementales dans leurs activités et dans leurs interactions avec les parties prenantes.

 

Mais d’où provient la RSE ?

 

Le concept de la RSE serait bien plus ancien qu’il n’y paraît. En effet des écrits montrent ces principes de nombreux siècles auparavant. Cependant, elle pose ses principaux fondements lors d’un rapport Brundtland publié en 1987 par la Commission Mondiale sur l’environnement et le développement des Nations Unies. Ce rapport dévoile la politique applicable pour parvenir à un « développement durable ». Il fut partie des principes de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) en 1976 et de l’OIT (Organisation Internationale du Travail) sur les entreprises multinationales et leur politique sociale en 1977.

C’est notamment le Sommet de la Terre à Rio en 1992 et la prise de conscience du caractère limité de nos ressources et de la fragilité de notre environnement qui ont largement contribué à l’émergence du concept de la RSE.

De plus, la RSE a connu un tournant grâce à la loi Grenelle en 2012. Cette loi a rendu obligatoire le reporting environnemental pour les grosses entreprises.

Enfin, ce concept a été renforcé depuis la loi Pacte de 2019. Cette nouvelle loi a entrainé la modification du Code Civil en intégrant une raison d’être à l’entreprise : « la société est gérée dans son intérêt social en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité ».

 

Quels sont les piliers de la RSE ?

 

Suite aux différentes lois apparues ces dernières années, la transition d’une entreprise vers un modèle économique plus durable passe donc par 3 piliers :

  • Social
  • Environnemental
  • Economique

 

Le saviez-vous ?

La mise en place d’une démarche RSE permet d’augmenter jusqu’à 13% de la performance économique d’une entreprise !

 

Comment la RSE s’articule chez Colis Privé ?

 

A l’heure de l’explosion du e-commerce et des ventes en ligne, Colis Privé doit faire face à une des problématiques environnementales liées à la congestion routière et à la pollution des centres villes.
L’activité de livraison de colis a en effet un impact sur l’environnement, en cause : les émissions des véhicules livrant les colis jusqu’au domicile du particulier.

Le but est donc de restreindre les externalités négatives des livraisons Colis Privé. En limitant d’abord ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) liées aux transports mais également en réduisant celles émises par ses activités supports (consommation énergétique des bâtiments, tri et recyclage des déchets) tout en gardant la meilleure qualité de service possible.

Plus que jamais en 2020, Colis Privé souhaite faire rimer écologie et économie au cœur de son développement grâce à ses 3 pôles d’actions : le recyclage des déchets, la réduction des émissions de CO2 et la logistique urbaine.

 

Vous aimez? Partagez !